Le mot du Président

La crise financière mondiale du mois de septembre 2008 a montré toutes les limites économique et sociale de la pensée ultralibérale. L'affolement des marchés à la fin de l’année 2011 est la conséquence de cette politique d'affaire. Les fondamentaux du libéralisme sont pourtant très éloignés de la volonté contemporaine des entreprises d’afficher une rentabilité à deux chiffres en créant toujours plus de plus valeur à court terme pour l’actionnaire. Ils soulignent en effet, dès l’origine, une relation étroite entre la croissance et la pérennité, le capitalisme et un projet d’humanité. Nous vivons actuellement une mutation, voire une rupture, dont la prise de conscience conduit de plus en plus à comprendre la culture d’entreprise comme l’un des nouveaux facteurs clés de succès de la performance économique et de la réussite humaine des organisations.

Dans ce contexte la question qui deviendra, dans les prochaines années, de plus en plus d’actualité et à laquelle les organisations devront absolument donner une réponse, peut se formuler en ses termes : comment mettre en œuvre, de manière pragmatique, un nouveau modèle de leadership responsable qui sache mettre en cohérence les valeurs, la stratégie, l’organisation et les comportements des leaders pour créer un avantage compétitif différenciant sur votre marché sur le moyen – long terme ? L’IECG accompagne les dirigeants et les managers à vivre cette transition difficile en les aidant à inventer leurs nouveaux modèles de leadership.

> Emmanuel TONIUTTI, Président